30 jours de baignade en eau froide – Voici ce que j’ai découvert

Je me suis baigné dans une eau allant de 16°C à 6°C chaque jour pendant 30 jours.

C’était le 17 novembre, j’avais une piscine d’eau froide sous les yeux, que jusqu’ici, je n’avais jamais considérée comme appropriée pour la baignade à cette température.

Et puis je me suis rappelé que certaines personnes adeptes de la baignade en eau froide étaient prêtes à tout pour prendre un bain d’eau froide et que certains de mes idoles (expert en santé, développement personnel) parlaient souvent des bienfaits des douches froides ou de la baignade en eau froide.

Et il m’est donc apparu comme une évidence que je devais profiter de cette piscine d’eau froide.

J’ai tiré un peu la bâche (je n’avais pas l’intention de faire des longueurs cette première fois), j’ai enfilé mon maillot et je suis rentré dans l’eau, sans trop réfléchir et avec détermination, bien fier d’avoir réussi à sortir de ma façon conditionnée de penser par rapport aux piscines d’eau froide.

Baignade en eau froide

Ça a été la révélation. A partir de ce moment-là, c’était décidé que j’allais me baigner autant que possible dans cette piscine d’eau jusqu’à ce qu’il faille absolument la bâcher.

Je me suis sentis… frais d’abord, mais j’avais une attitude très positive, car j’étais heureux de faire cette expérience et j’avais en tête quelques-uns des nombreux bénéfices de l’eau froide sur le corps et l’esprit, donc je ne cherchais pas à résister au froid, je l’acceptais, je l’embrassais, j’étais en communion avec cette eau froide et j’étais heureux qu’elle soit froide.

Et puis je me suis sentit encore plus heureux, pleinement vivant et pleinement présent. J’avais envie de crier de joie. C’était comme une célébration de la vie et un rappel de l’intensité de la vie (l’effet de la libération de noradrénaline dont je parle un peu plus bas).

 

Voici ce que j’ai découvert en 30 jours de baignade en eau froide

 

  1. Premièrement, je ne suis pas tombé malade une seule fois. La température extérieure était parfois de 8° C, celle de l’eau de 6°C, des fois il faisait nuit, il faisait du vent, il pleuvait et pourtant je me préparais pendant quelques minutes en maillot à l’extérieur, j’aillais me baigner et je restais après encore quelques minutes dehors.
  2. Il est possible de se baigner dans une eau glaciale (6°C) sans vraiment avoir froid et sans même frissonner.
  3. On s’y habitue assez vite et on finit par aimer ça. C’est un peu comme la course à pied, au début c’est très difficile, et puis on franchit un premier pallier et ça se débloque, ça devient facile. D’après mon expérience, il y a le même type de pallier avec la baignade en eau froide.
  4. On est dans un état de présence instantané. Pas besoin de méditer. Ya pas d’échappatoire, c’est physiologique. Quand on est dans de l’eau glaciale, on ne peut qu’être présent.
  5. Après, on est dans un état de conscience et d’esprit totalement différent d’avant.
  6. Il est important d’avoir un état d’esprit positif en faisant ça. Il faut le prendre comme quelque chose qu’on fait pour soi, qui est bon pour notre corps et notre esprit.
  7. On peut réguler la température de son corps en se concentrant sur sa respiration.
  8. C’est très énergisant et on peut même avoir un sentiment d’euphorie. Ça fait se sentir vivant, heureux, fort. C’est vitalisant.
  9. Le soir, on dort très bien.

 

Voici ce que j’ai appris sur la baignade en eau froide de sources externes (sûres)

 

  1. Le sentiment d’euphorie, de bonheur, de joie qu’on ressent qu’on est dans l’eau froide est dû à la libération de Noradrénaline (ou Norépinephrine) dans notre cerveau, qui est une hormone qui donne une sensation de bonheur. Elle est utilisée dans certains antidépresseurs.
  2. Exposer son corps à des températures extrêmes (ici le froid) lui cause du stress mais c’est un stress très bénéfique car de courte durée (à ne pas confondre avec le stress chronique). En effet, en s’immergeant dans de l’eau froide, le corps perçoit le risque de mourir d’hypothermie et donc met tout en place pour survivre. Et une fois qu’on sort de l’eau froide et qu’on commence à se réchauffer et à être en sécurité, le corps va tout faire pour que si on se retrouve dans la même situation, on ait encore de meilleures chances de survivre. Il va donc activer dans nos gênes plein de bon éléments qui vont nous rendre plus fort, plus résilient, plus apte à survivre.
  3. Lorsqu’on se met à ne plus sentir notre corps dans l’eau froide, c’est parce que le sang va de l’extérieur de notre corps à l’intérieur pour sauvegarder les organes internes et éviter de devenir trop froid. Quand on se réchauffer, le sang va aller de nouveau vers la surface du corps. Ce mouvement du sang de la surface du corps vers l’intérieur et vice-versa procure une sorte de massage interne, un massage des glandes et des organes du corps, ce qui est très bon.
  4. Augmentation du nombre de mitochondries (et remplacement des anciennes par des nouvelles). Les mitochondries sont comme des générateurs d’énergie dans nos cellules. Au plus ou a de mitochondries, au plus on peut produire d’énergie et au plus on peut maintenir sa masse musculaire.
  5. Active la circulation du système lymphatique (drainage des excès de liquide, détoxification, circulation des nutriments, des globules blancs et des hormones)
  6. Combat les parasites, champignons et bactéries néfastes
  7. Renforce le système immunitaire
  8. Réduit l’inflammation
  9. Accélère la guérison

WOW!! Vous vous rendez compte de tous ces bienfaits sur le corps et l’esprit!

Conclusion

Les bienfaits de la baignade en eau froide sur le corps et l’esprit sont indéniables. Mais encore faut-il avoir le bon état d’esprit et prendre certaines précautions.

La Méthode Wim Hof est un programme de 10 semaines idéal pour découvrir toute la puissance de la thérapie du froid et en tirer un maximum de bénéfices.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *